Bienvenue sur RAIF
Formation incendie et habilitation sécurité SST Loire 42 en Rhone Alpes
Schéma d’organisation interne à la sécurité incendie
nouveau
Nouveau véhicule de formation !

Le schéma d'organisation interne à la sécurité incendie

Par expérience, l'anticipation des situations de crise est un moyen sûr pour réduire la gravité des sinistres notamment par la mise en place de procédures au poste du travail écrites et éprouvées lors d'exercices scénarisés.


Une réglementation évolutive


Dans l'arrêté du 10 décembre 2004 modifiant le règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique relatifs aux établissements de soins de Type U (1), l'article U 41, impose aux responsables de sécurité la mise en place de procédures écrites en cas d'alarme incendie : « Le chef d'établissement doit annexer au registre de sécurité un schéma d'organisation de la sécurité en cas d'incendie. Il devra plus particulièrement préciser les obligations définies à l'article U 47 (2) ainsi que l'action du service de sécurité incendie prévu à l'article U 43 (3), lors du déclenchement de l'alarme et de la confirmation d'un sinistre ».

Important : conformément à l'article GN10 de l'arrêté du 7 juillet 1983, les dispositions à caractère administratif comme celles rappelées précédemment sont applicables de plein droit à tous les établissements, y compris à ceux existant avant la parution de l'arrêté.

Par voie de conséquence, la rédaction de ce schéma est donc obligatoire pour tout établissement classé Type U, quelle que soit sa catégorie.


Pour accroître la culture de prévention des établissements


Dans les situations de crise (une alerte feu par exemple), des dispositions organisationnelles peuvent être mises en place en amont afin d'accroître la réactivité des intervenants. Dans cette optique, il convient d'impliquer directement le personnel et de lui assigner des tâches bien précises.

La question se pose donc : « Qui fait quoi ? ».
Dans la mise en œuvre du schéma d'organisation, deux situations sont successivement envisagées :
Cas d'une alarme automatique ou manuelle intempestive (rôle de tous les acteurs pour réaliser la levée de doute) ;
Cas d'un incendie identifié (rôle de chacun, accès des engins, lieu de rassemblement, plans d'intervention).

Pour chacune d'elles, des procédures établies sous forme de fiches-réflexes définissent :
les tâches qui incombent au service de sécurité et ses membres en période normale et en période critique,
l'intervention du reste du personnel avec description de ses actions lors d'une levée de doute, d'un transfert horizontal et d'une collaboration avec les pompiers.

Ces fiches-réflexes, rédigées par le Responsable Sécurité, sont ensuite validées par le CHSCT (4). Distribuées à l'ensemble du personnel, notamment à tout nouvel embauché à son arrivée dans l'établissement, elles sont également consultables sur intranet.

En complément de ces consignes, d'autres informations peuvent être ajoutées au dossier :
la liste des sessions de formation incendie dispensées au personnel, lors desquelles la compréhension et la maîtrise des fiches-réflexes sont testées et améliorées,
les exercices de simulation réalisés sur site avec ou sans la collaboration des pompiers.

En s'intégrant aux principes de management de l'établissement.
Des retours d'expérience sur sinistres ont démontré que certains membres du personnel ne réagissent pas de manière adéquate face à un départ de feu et n'appliquent donc pas les méthodes apprises lors des formations.

La solution est alors venue de la transformation des actes en « automatismes » grâce à l'utilisation de fiches réflexes et à la mise en place de procédures écrites.

Le gain en réactivité a été incontestable et la gravité du sinistre réduite d'autant.

Dans le cadre d'une démarche d'amélioration continue, la mise à jour régulière et l'intégration des enseignements tirés lors d'exercices de simulation viennent compléter ce schéma d'organisation à la sécurité incendie.

Pour permettre au dispositif d'atteindre sa pleine efficacité, il convient aussi :
De désigner les collaborateurs chargés de la mise à jour du schéma d'organisation et participant également à la réunion annuelle de direction,
De recenser les signataires du document et d'établir sa liste de diffusion, tant en interne qu'en externe.

En respectant le schéma décrit précédemment, la sécurité des biens et des personnes sera gérée et structurée comme un système de management ; l'évolution et la pérennité de ce dernier seront garanties par la mise en lien étroite avec la vie et les projets de l'établissement.



Dans les situations de crise, des dispositions organisationnelles peuvent être mises en place en amont afin d'accroître la réactivité des intervenants. Dans cette optique, il convient d'assigner des tâches bien précises à chacun.

Schéma d'organisation de la sécurité

Contactez-moi




seconde maison apef caisse cancerologie quasi forma fondation adapter mine comita offre transdev etienne europa ographique homme leclerc camping vitale disposer clinique optimiser tecteur administrat